Sur le temps total passé à écrire une page Web, 60% est consacré à la préparation et 40% à l’écriture en elle-même (c’est-à-dire sur clavier). Et que fait-on pendant ces 60% ? 

Tout simplement, on s’emploie à ce que les 100% prennent entre 1 et 2h… au lieu de 4 ou 6. Donc, oui, la plus grande partie de l’exercice consiste à préparer, planifier, s’interroger. Les 40% autres relèvent de l’inspiration, mais surtout de la technique. Bonne nouvelle : tout cela se travaille et s’acquiert.

Donc, ces 60% ?

Se poser des questions

  • A qui s’adresse cette page ? Revoyez vos personas – ou élaborez-les si vous avez fait l’impasse… Imaginez-les face à vous. Quel angle allez-vous adopter ? Quels arguments allez-vous employer ? Quel ton pour capter leur attention ? avec quels mots clés vont-ils rechercher ce type de contenus (voir ci-dessous) ?
  • Que recherchent vos lecteurs en termes d’information ? C’est un nouveau produit, sans doute veulent-ils savoir si cela vaut vraiment la peine de l’acheter, si les avantages valent le prix demandé…
  • Quels mots clés sont pertinents pour cette page ? Choisissez-en quelques-uns, en regardant les sites de vos concurrents, les descriptions dans les  résultats des moteurs de recherche, ou google suggest ou autres outils… Imaginez-vous être à la place de votre lecteur, comment vous y prendriez-vous sur les moteurs de recherche,  pour afficher la page que vous vous apprêtez à écrire ? Vous êtes trop impliqués ? Alors trouvez des « Candides », des personnes totalement hors contexte sont susceptibles de vous apporter un avis précieux…
  • Quels visuels allez-vous utiliser pour rendre votre page plus attrayante ? Cela vous paraît accessoire, mais la question est souvent envisagée en dernier, dans la précipitation et parfois la panique. Et pourtant, nous ne rappellerons jamais assez l’importance de l’aspect visuel !

 Faire le plan de votre page

Dans quel ordre allez-vous dérouler vos idées ?

Votre page va se présenter avec :

  • Un titre général <h1>
  • Un chapo (avec une introduction de moins de 150 caractères si possible)
  • Des titres de paragraphes <h2>
  • Des sous- titres de paragraphes <h3>
  • Une conclusion

Faites la trame de votre page, et efforcez-vous d’affecter vos mots clés dans chacune des zones. Un bon truc pour savoir quand vous aurez la bonne structure : regarder votre plan détaillé (c’est-à-dire affichez les H1 à Hn)  votre titre principal, vous titres de paragraphe, vous sous-titres. S’ils résument votre page, c’est gagné !

 Prévoir vos liens

Renvoyez à d’autres pages de votre site, c’est bon pour le référencement, et – lorsqu’utilisés en nombre raisonnable – les liens  améliorent l’expérience utilisateur en ménageant plusieurs niveaux de lecture et d’approfondissement à votre internaute. Les pages auxquelles vous voulez renvoyer n’existent pas encore ? Alors, dans un premier temps utilisez leur fil d’Ariane Home>produits>famille de produit>version

 Soigner votre Call to Action

Chaque page a un objectif, qui doit être clair et plus que facile à exécuter. N’oubliez pas de demander à votre Webdesigner de vous prévoir un bouton avec un bon contraste, et vous, prévoyez le message adapté. Attention, il doit être court, attrayant, et peut aussi induire une notion d’urgence ou de rareté. « j’en profite » ou « j’y vais »… En fait, vous prenez votre visiteur par la main… Sans exagération pour autant…

 

 Et enfin, écrire 

Et là, cela doit aller très vite ! Peut-être pas pour les tous premiers articles, mais une fois l’habitude prise, vous constaterez que vous travaillerez de plus en plus vite. Nous sommes nombreux à avoir adopté cette méthode, mais une seule chose importe pour chacun ; trouver celle qui fonctionne pour soi ! D’ailleurs, n’hésitez pas à nous en faire part !